Menu
Paul Sérusier
Paul Sérusier

Paul Sérusier

Paul Sérusier, de son enfance parisienne à sa vie à Pont-Aven en Bretagne, nous vous proposons une présentation du parcours artistique de l’auteur du célèbre Talisman.

Début de vie

Paul Sérusier naît à Paris le 9 novembre 1864. Il est issu d’une bonne famille, son père dirige un commerce. Il étudie la philosophie au Lycée Condorcet, puis débute une carrière dans le commerce. Malgré les souhaits de sa famille, il entre à l’Académie Julian où il sera élève de 1886 à 1889. Il devient massier dans des ateliers où l’on exposait à l’époque Bonnard, Denis et Ranson.

Son expérience pontavéniste

Il vient à Pont-Aven au cours de l’été en 1888. En octobre, il rencontre Paul Gauguin à la pension Gloanec où il séjourne. Ils vont ensemble échanger sur leurs travaux respectifs. Ils se rendent ensuite tous les deux au Bois d’Amour, lieu où Paul Gauguin lui donne sa leçon de peinture. L’ébauche achevée, Paul Sérusier l’emmène avec lui à Paris où il la montre à ses camarades de l’Académie Julian. Elle devient alors le « Talisman » pour les Nabis, symbole de leur idéologie.

Le Talisman de Paul Sérusier
Le tableau qui donna naissance au synthétisme
Le Talisman de Paul Sérusier

Sa vie en Bretagne

Deux ans plus tard (en 1890), il séjourne cette fois-ci au Pouldu à l’auberge de Marie Henry. Il y côtoie à nouveau Gauguin et rencontre Filiger, Meyer de Haan. C’est dans ce lieu qu’il contribue à la décoration en réalisant deux oeuvres sur le linteau de la cheminée, « Adam et Eve », et « Danse bretonne ». Ses oeuvres ont d’ailleurs été attribuées dans un premier temps à Gauguin.
Il rencontre sur Paris Verkade et Ballin au cours de l’hiver 91.
En juin 1891, il retourne à Pont-Aven puis part à Huelgoat dans le Centre Finistère avec ses deux comparses.
Il décide de s’y installer en 1893.

1/4

En 1894, il travaille tout de même à Paris pour Siegfired Bing et réalise des cartons de vitraux. Il passe cependant l’été à Châteauneuf du Faou en compagnie de Gabriella Zapolska, femme de lettres, actrice et écrivaine polonaise.
Il peint également sur Paris des décors de théâtre pour Lugné-Poe et Alfred Jarry.
Il voyage en Italie en 1895 avec Maurice Denis puis en Allemagne en 1898. Il découvre d’ailleurs « l’esthétique des saintes mesures » auprès de Verkade.
Il se fait construire une maison à Châteauneuf du Faou et s’y installe en 1906. Cette maison est décorée de fresques intérieures tout comme l’église de la commune.
En 1912, il épouse Marguerite-Gabrielle Claude qui était son élève à l’Académie Ranson. Ils décident de s’établir définitivement en Bretagne.
Paul Sérusier est décédé à Morlaix le 7 octobre 1927.