Menu
Le synthétisme
Le synthétisme
La naissance d'un style

Le synthétisme

La naissance du synthétisme est une véritable épopée artistique qui eu lieu à Pont-Aven à la fin du 19ème siècle quand Paul Gauguin rencontra le jeune Emile Bernard puis Sérusier.

Le principe du synthétisme ou « style de l’école de Pont-Aven » est le suivant : aplats de couleurs vives, cloisonnement des plans, géométrisation de la composition, suppression des détails.

Naissance du synthétisme

Lorsque Paul Gauguin arrive à Pont-Aven pour la première fois (en 1886), il n’est encore « qu’un impressionniste ». Il était élève de Pissaro à Paris.
Sur les conseils de Jobbe-Duval, Paul Gauguin arrive dans ce joli village breton bon marché (à l’origine Gauguin est surtout intéressé par l’aspect « pas cher »).
L’artiste va ici y rechercher de nouvelles idées, l’impressionnisme ne lui suffit plus. C’est en 1888 que tout se dessine réellement.
Paul Gauguin fait la connaissance d’un jeune peintre Emile Bernard. Ce dernier réalise le tableau « Les bretonnes dans la prairie », Gauguin lui répond avec « La Vision après le sermon ».

Définition du synthétisme

C’est à ce moment que naît le synthétisme ou le style de « L’Ecole de Pont-Aven » dont le principe est le suivant : aplats de couleurs vives sans perspective, ni modelé, cloisonnement des plans avec des cernes (style des estampes japonaises), géométrisation de la composition, garder l’essentiel en supprimant les détails.

Les théories des artistes de l’école de Pont-Aven peuvent être résumées par les termes « cloisonnisme » et « synthétisme ».

Un groupe d'artistes qui osent

Ils osent la couleur et vont surtout à l’essentiel.

De 1886 à 1888 en Bretagne, un groupe s’est ainsi formé et ils ont ensemble aboli les conventions en recherchant et élaborant cette nouvelle forme picturale. Ce travail a été un premier pas vers l’art moderne. Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’Art.