Menu
Gauguin et Pont-Aven
Gauguin et Pont-Aven
De l'impressionnisme à l'Ecole de Pont-Aven

Gauguin et Pont-Aven

Voici le parcours d’un artiste en quête de nouvelles idées, qui trouva l’inspiration dans ce charmant village de Pont-Aven.

L'arrivée de Gauguin à Pont-Aven

Paul Gauguin est arrivé à Pont-Aven en 1886, sur les conseils d’un ami peintre.

Après avoir été marin puis employé chez un agent de change, le père de famille a décidé d’essayer de vivre de sa passion pour la peinture.

A Paris, avant son arrivée, il était déjà élève de Pissaro, c’était un vrai « impressionniste ».

1/2

Premiers séjours de Gauguin à Pont-Aven

Il est venu à Pont-Aven pour des raisons financières dans un premier temps. Marie Jeanne Gloanec, la propriétaire de la Pension Gloanec si chère aux yeux des impressionnistes, leur accordait des facilités de paiement pour leur séjour.

Il découvre le village de Pont-Aven et ses charmes au printemps 1886.
Cette même année, en quête d’exotisme, Paul Gauguin embarque aux côtés de Charles Laval, devenu son ami, pour Panama et la Martinique.

Son deuxième séjour à Pont-Aven s’est déroulé en 1888 et a été le moment de rencontres décisives avec de jeunes artistes.
Il y a d’abord rencontré Emile Bernard, de 20 ans son cadet. C’est un jeune homme riche de connaissances, de techniques et désireux de faire aboutir ses idées. Tous les deux se complètent car Paul Gauguin est un homme avec une forte personnalité forgée par son expérience de la vie. Leur parcours aurait certainement été différent s’ils ne s’étaient pas rencontrés. Débute alors l’histoire de l’Ecole de Pont-Aven, ce groupe d’artistes qui cherche à faire évoluer les choses, qui échange des idées, recherche de nouvelles techniques.

Paul Gauguin et Emile Bernard

Paul Gauguin renonce à l’impressionnisme et élabore avec Emile Bernard, une nouvelle théorie picturale « le Synthétisme ».

Ils cherchent à simplifier les formes, ils éliminent les détails afin de ne garder que la forme essentielle. Ils obtiennent cette simplification par l’usage du cerne et l’aplat de couleurs.

1/2

Paul Gauguin et Paul Sérusier

En automne cette même année, Paul Gauguin a également fait la connaissance d’un jeune peintre réaliste, Paul Sérusier.

Ce dernier lui montre une étude sur les fougères qu’il vient de réaliser.

Paul Gauguin l’invite le lendemain au Bois d’Amour pour lui montrer sa théorie du synthétisme.

La leçon de peinture de Gauguin à Sérusier

Derniers séjours de Gauguin à Pont-Aven

Paul Gauguin est revenu à Pont-Aven pour la troisième fois en 1889, de juin à octobre.

Il a ensuite fait un bref passage en 1890 où il a eu l’occasion de rencontrer Willumsen et Maxime Maufra.

Sa dernière visite à Pont-Aven s’est déroulée en 1894. Il était resté fidèle à Marie Jeanne en séjournant à l’hôtel Gloanec, nouvel établissement qu’elle avait fait construire.