DESTINATION Culture

En quête de créativité?
La destination Bretagne Cornouaille Océan, avec ses somptueuses lumières, est une source d’inspiration infinie pour les artistes grâce à la beauté des falaises et des longues plages de sable blanc et à  l’originalité des chaos granitiques nichés au creux de l’Aven ou cachés dans les bois…

 

Pont-Aven, cité des peintres

Ville d'inspiration

Pont-Aven est connue dans le monde entier, grâce à l’Ecole de Pont-Aven et aux nombreux peintres qui en firent sa renommée : Gauguin, Émile Bernard, Paul Sérusier, Charles Filiger, Maxime Maufra, Henry Moret, Ernest de Chamaillard… La ville a été source d’inspiration pour de nombreux styles de peinture : du synthétisme de Félix Jobbé-Duval à l’impressionnisme de Maxime Maufra. Dès 1865, une colonie d’artistes cosmopolites s’installe et peint à Pont-Aven. C’est après 1886 que Gauguin, Bernard et Sérusier passent la ville à la postérité en créant un nouveau courant pictural aujourd’hui mondialement connu : «l’École de Pont-Aven », considéré comme les bases de l’art moderne. Aujourd’hui, la source d’inspiration que présente la ville pour les artistes est intarissable : Musée de Pont-Aven, ateliers d’artistes, galeries de peintures, stages d’initiation pour tous… Tout au long de l’année, Pont-Aven offre aux visiteurs le plaisir de se promener, de découvrir, et de déguster en suivant les pas des peintres qui ont marqué à jamais la charmante cité.

Paul Gauguin à Pont-Aven

Gauguin s’adonne tardivement à la peinture, il a 38 ans lorsque, influencé par les impressionnistes et surtout Pissarro, il choisit de se consacrer à son art. Des difficultés matérielles l’amènent à Pont-Aven en 1886 alors qu’il n’est encore « qu’un impressionniste ». Il est venu à Pont-Aven sur les conseils de Jobbe-Duval dans ce « petit trou pas cher ». Comme son maître impressionniste Pissarro, Paul Gauguin est sensible aux paysages et à l’effet de la lumière sur les paysages. De 1886 à 1894, Paul Gauguin séjourne plusieurs fois à Pont-Aven et au Pouldu avant de quitter définitivement la France métropolitaine pour Tahiti puis Hiva Oa, une des îles Marquises où il meurt en 1903.

Julia Guillou a acquis l’Hôtel des Voyageurs, dans lequel elle était employée en 1871. «La bonne hôtesse» recevait, dans son établissement, les peintres «académiques» ou encore «les Américains», appellation couramment utilisée pour désigner les membres de cette colonie d’artistes cosmopolite. L’affaire prospéra et s’agrandit par la construction d’une annexe en face de son hôtel, aujourd’hui Musée de Pont-Aven. Puis «la Villa Julia» à Port-Manech : cuisine raffinée, bals, promenades en calèches, excursions en bateau… tout était organisé pour satisfaire sa clientèle. Pierre-Auguste Renoir séjourna dans cet hôtel en 1893.

Nos villages et pierres insolites

Jolies chaumières

Certains villages ont conservé leur authenticité et sont entièrement constitués de chaumières, comme Kerascoët et Kercanic (XVIème siècle). Ils ont conservé leur toit de chaume grâce aux souhaits de l’ensemble des habitants. Le chaume, constitué jadis de paille de seigle et aujourd’hui de roseau, était utilisé pour recouvrir les toits des maisons. Il a été remplacé au fil du temps par l’ardoise.

Unique au monde : les édifices en Pierres Debout

De nombreux petits villages tous aussi pittoresques les uns que les autres se dévoileront au détour des chemins, ainsi que de belles maisons en pierres debout (Mein Zao).

Le granit omniprésent fait partie intégrante du paysage. Il était lié à la vie des gens et utilisé pour la construction des maisons, les fours à pains, les puits … Les édifices en granit les plus insolites sont les clôtures et maisons en pierres debout (fin 18ème) «Mein Zao» en breton. Ces constructions uniques en France ont obtenu le label «Paysage de Reconquête» en 1993. Les «Pierres debout» de plus de 2 mètres de haut étaient souvent taillées à même les blocs de granit puis érigées en murs, constituant ainsi des appentis ou des chaumières. Elles apparaissent au gré des chemins, à proximité des lieux d’extractions.

L'histoire des Pierres Debout